Changements récents - Rechercher:

La disposition Béop

La disposition Béop

Cette disposition de clavier ergonomique, dérivée de la disposition Bépo, est destinée en premier lieu au français, mais aussi à l’administration système, la programmation, l’espéranto, l’anglais, l’allemand, l’espagnol, l’italien

Les caractères indiqués en rouge sont des caractères « morts », c’est-à-dire qu’ils ne produisent un signe qu’avec un autre caractère frappé à la suite. Par exemple, ˆu produit û.

Pourquoi utiliser une disposition ergonomique
Laquelle choisir
Frappe à dix doigts et clavier


Pourquoi utiliser une disposition ergonomique

Les dispositions Qwerty et Azerty n’ont pas été conçues pour être pratiques à utiliser, mais pour limiter les risques d’enchevêtrement des tiges sur les premières machines à écrire (en éloignant les lettres qui se suivent régulièrement). En pratique, la plupart des lettres situées sur les touches de la ligne du milieu sont parmi les moins utilisées…

Par ailleurs, le travail sur ordinateur est susceptible de provoquer des troubles musculosquelettiques (TMS).

En limitant les mouvements, une disposition ergonomique améliore le confort et peut participer à réduire le risque de TMS, en particulier en complément d’une bonne position de travail et de périphériques ergonomiques.


Quelle disposition ergonomique choisir

Les dispositions ergonomiques suivent généralement les principes mis au point par August Dvorak pour la disposition des touches. Comme ceux-ci sont basés sur la fréquence des caractères, ceux qui se suivent habituellement, etc., une disposition ergonomique ne peut être réellement adaptée que pour une langue, même si une disposition ergonomique pour une langue l’est souvent plus pour une autre qu’une disposition non ergonomique.

Il convient donc de choisir votre disposition ergonomique adaptée à votre langue ou usage principal et correcte pour les autres usages que vous faites du clavier.

Par exemple,


Frappe à dix doigts et clavier

Toutes ces dispositions ergonomiques sont prévues pour la frappe dactylographique à dix doigts (sauf des dispositions pour une main conçues spécifiquement par August Dvorak).

Elles resteraient relativement intéressantes par exemple si l’on tape avec l’index pour les lettres et les pouces pour la barre espace, mais pas vraiment adaptées à la frappe à deux doigts.

Qui plus est, à part dans le cas du Dvorak américain, il est difficile (Bépo) ou impossible (Béop) de trouver un clavier avec les touches marquées suivant la disposition. Cependant, taper par exemple en Béop sur un clavier étiqueté en Azerty est parfaitement possible (la disposition utilisée avec le clavier est indépendante du marquage des touches d’un point de vue logiciel). Par contre, cela implique d’apprendre la frappe à dix doigts, dite aussi « à l’aveugle » (à moins de coller des étiquettes, au pire faites maison).

L’intérêt de la frappe à dix doigts est de permettre une certaine vitesse et surtout de libérer les yeux du clavier. Ce n’est pas évident qu’elle diminue tous les risques de TMS par rapport à la frappe à deux doigts (elle diminue certainement la fatigue des yeux et du cou, mais pourrait augmenter les risques de syndrome du canal carpien ou de tendinite), surtout avec une disposition non ergonomique telle que l’Azerty. Comme d’autre part, il est plus facile d’apprendre la frappe à dix doigts sur une disposition ergonomique, autant passer en même temps à la frappe à dix doigts et à une disposition ergonomique.

Page mise à jour le 16 décembre 2016 à 00h44