Changements récents - Rechercher:

La disposition Béop

Pourquoi ?

Pourquoi une disposition basée sur la disposition Bépo
Pourquoi pas la disposition Bépo standard ?
Choix de conception
Particularités de la disposition Béop


Pourquoi une disposition basée sur la disposition Bépo ?

C’est une bonne base quant à la disposition des principales lettres et pour la frappe à dix doigts. Elle a été crée pour le français (principalement), selon des principes proches de ceux utilisés par August Dvorak pour sa disposition (adaptée à l’anglais), afin de minimiser les déplacements des doigts et les suites de touches pénibles.

Pourquoi pas la disposition Bépo standard ?

Pour des langages comme Bash, Perl (très utilisés pour l’administration système), ou PHP (très utilisé pour le web), la position catastrophique du caractère $ en Bépo est très pénalisante.
Pour des langages comme HTML et XML, la position des chevrons sur la première rangée l’est aussi.
Pour les autres langages informatiques aussi, il y a marge à amélioration.

Beaucoup d’idées intéressantes ont été évoquées lors de la conception du Bépo, mais n’ont malheureusement pas été retenues pour celui-ci, comme l’AltGr symétrique ou une disposition des chiffres autre que la ligne des chiffres classique. Cette disposition est l’occasion de les mettre en œuvre et ainsi sans pour autant sacrifier le français d’améliorer nettement d’autres usages.

Le concept de roulements n’était pas connu des concepteurs du Bépo au moment de sa conception. Le prendre en considération permet une amélioration pour le français.

Choix de conception

Les lettres utilisées par le français sont placées par principe en accès direct, pour ne pas casser le rythme de frappe.

Les caractères de ponctuation sont placés en accès direct ou en Maj (pas en AltGr), pour éviter d’avoir à jongler entre deux modificateurs pour le français (Maj est déjà utilisée… pour les majuscules).

Les caractères utilisés spécifiquement en informatique sont placés de préférence en AltGr à de bonnes positions pour éviter les contorsions pénibles, ou à défaut en accès direct.

Les lettres minuscules sont placées en accès direct ou en AltGr (pour les plus rares), mais jamais en Maj ; cependant les lettres spécifiques à certaines langues étrangères (et souvent rares) n’ont pas forcément leur majuscule placée en position Maj. Il est toujours possible de la faire en appuyant préalablement sur Verr. Maj.

Particularités de la disposition Béop

AltGr symétrique

Il permet de récupérer des positions bien placées sur la moitié du clavier, en combinaison avec AltGr.

Chiffres en pavé

La ligne des chiffres traditionnelle parvient à la fois à interdire le placement de lettres sur la première rangée du clavier et à mal placer les chiffres les plus utilisés (0, 1…). Dans sa disposition originale, August Dvorak avait disposé les chiffres dans un ordre différent (faute d’un autre modificateur que Maj, c’est tout ce qu’il pouvait faire).

Dans la disposition Béop, les chiffres sont disposés en pavé en AltGr (c’est facilité par l’AltGr symétrique) et la première rangée du clavier est disponible pour d’autres usages.

Les chiffres sont disposés sur trois lignes plutôt que quatre comme le pavé numérique traditionnel : sur ces pavés, les touches de la dernière ligne sont destinées à être enfoncées par le pouce, mais ici les touches AltGr, Menu, Ctrl… gêneraient.

Ce pavé est prévu pour être utilisé, pour une saisie massive de chiffres, en décalant la main d’une touche vers le haut et la droite par rapport à la position de repos normale.

À partir de la position normale, il reste ainsi plus de bonnes positions en AltGr libres notamment pour des caractères utilisés en informatique, et d’autre part, 0 et 1, les chiffres les plus utilisés en programmation sont placés sous la position de repos.

Les deux lettres les plus fréquentes sous les majeurs

La disposition Dvorak place les deux lettres les plus fréquentes en anglais juste sous les majeurs.

La disposition Béop reprend pour le français cette caractéristique oubliée par la disposition Bépo. Suivant les sources, à peu de choses près, la deuxième lettre la plus fréquente n’est pas toujours le S (ça dépend du type de texte, notamment selon l’usage de la deuxième personne du singulier), mais la première est clairement le E.

Roulements

À l’époque où Dvorak a conçu sa disposition, il était indispensable de relâcher une touche avant d’enfoncer la suivante pour ne pas bloquer les machines à écrire. De ce fait, l’alternance des mains était le meilleur choix pour la rapidité.

Sur les claviers informatiques, par contre, on peut enfoncer une touche avant d’avoir relâché la touche précédente. C’est ce qu’on appelle un roulement. Certains roulements sont plus faciles que d’autres, notamment sur des touches alignées et adjacentes.

La frappe d’un roulement facile peut être plus rapide, plus confortable et moins sujette à la faute de frappe qu’une alternance de mains. En tout cas, il est toujours préférable de favoriser les roulements faciles par rapport aux difficiles (saut de plus d’une ligne, saut d’un seul doigt, surtout l’annulaire…).

Par rapport à la disposition Bépo, les lettres E et I, et P et O, sont échangées pour faciliter les roulements sur les groupes de voyelles les plus courants (« eu », « ei », « ou », « oi », « ie », « ue », « ai »…).

Accessoirement, le fait que O, situé une ligne au dessus de I et U, avec lesquelles il est fréquemment associé, soit déplacé sur le doigt le plus long, participe aussi à faciliter la frappe de « oi » et « ou ».

Autres améliorations pour le français

Les lettres Ç et W sont déplacées sur la première rangée, un déplacement vertical étant moins inconfortable qu’un déplacement horizontal excessif.

Les lettres N et F sont échangées pour limiter les risques de faute de frappe entre « n » et « m », qui ne saute pas forcément aux yeux avec une police à chasse fixe.

« ù » est en accès direct, l’apostrophe typographique aussi (l’apostrophe informatique est déplacée sur la première rangée avec le guillemet informatique et l’apostrophe inversée) ; le trait d’union est toujours en accès direct (avec la disposition Bépo, ce n’est pas le cas en verrouillage majuscules).

Page mise à jour le 21 décembre 2016 à 09h40